Notre nouveau livre « Le génie des Abeille » le 21 septembre en librairie

Interview d’Eric Tourneret

Dans le livre « Le génie des abeilles », j’ai cherché à mettre littéralement en lumière le monde des abeilles, leur intimité dans la ruche, la hardiesse de leurs burinages. L’idée était d’unir dans un ouvrage les dernières découvertes scientifiques, la beauté et la complexité du vivant pour mieux donner à s’émerveiller, à partager la magie du monde.

Les articles scientifiques qui sortent chaque semaine sur les abeilles sont souvent complexes mais, si l’on les juxtapose avec les connaissances de cet insecte emblématique, il apparaît peu à peu une nouvelle trame, riche, vivante qui offre une compréhension nouvelle aux mystères du vivant.

Ainsi, la danse des abeilles du Prix Nobel Karl von Frich à la lueur des recherches de Thomas Seeley sur la démocratie des abeilles lors de l’essaimage lié aux recherches sur la communication sonore et thermique dans l’essaim de Jurgen Tautz donne une vision complètement nouvelle de la division de cet organisme qu’est une colonie.

« Dans un essaim posé sur une branche, les éclaireuses partent à la recherche d’une habitation nouvelle. Le volume de chaque habitat possible est mesuré, son orientation mémorisée et s’ensuit un véritable débat ou les éclaireuses vantent par leurs danses les résultats de leur recherche. Peu à peu, après les contre-visites de vigueur, un consensus se dégage dans l’essaim. Soudain, les éclaireuses montent la température de leur corps et plongent dans la masse de l’essaim en poussant du son strident. Les ouvrières touchées par ces dernières élèvent également leur température corporelle et c’est tout l’essaim qui s’envole. Dans les airs, il prend rapidement une forme ovoïde et se déplace lentement. Les éclaireuses toujours à l’œuvre le parcourent à vive allure de la tête à la queue pour donner la direction à la masse volante vers le nouvel habitat. Sur le tronc d’arbre creux ou la ruche vide choisie d’autres éclaireuses ventilent le rappel toutes leurs glandes de nasanov ouvertes pour émettre un marquage olfactif et guider ainsi leurs sœurs vers leur nouvelle maison ».

Lancement du Financement participatif et du site internet.

Bonjour à Tous.
J’ai besoin de vous pour le FINANCEMENT communautaire pour l’EXPOSITION sur les grilles du Sénat. L’événement ABEILLES de l’automne à Paris. Devenons jardiniers de la biodiversité!
Participez à l’aventure

Autrement le site de l’exposition est en ligne :

Et merci à tous les entreprises et à la Fondation IRIS qui soutiennent le projet :

« LES ROUTES DU MIEL » Exposition sur les grilles du Jardin du Luxembourg

L’EXPOSITION POUR LES ABEILLES
du 19 septembre 2015 au 19 janvier 2016
« Montrer à travers l’apiculture traditionnelle ce que furent la diversité et le dynamisme des civilisations agricoles européennes disparues avec la Première Guerre mondiale.
Découvrir l’apiculture moderne, contemporaine qui autour du monde est victime des rapports des hommes à l’agriculture et à la nature.

Composée de 80 photos exceptionnelles, l’exposition « Les routes du miel » d’Éric Tourneret prendra place pendant 4 mois au cœur de Paris sur les grilles du jardin du Luxembourg.
À partir de l’automne 2015 pendant la conférence climat PARIS 2015- COP 21

1 000 000 de visiteurs sur 4 mois, relation presse, synergie éditions, Radios, TV

Rendez-vous des Parisiens, le jardin du Luxembourg est une oasis de nature au cœur de Paris et attire les visiteurs du monde entier.
L’exposition débutera pour les journées du patrimoine et bénéficiera de l’influence touristique des fêtes de fin d’année.

PARTENARIATS ET COMMUNICATIONS

L’ Agence Nature
Fabien Chenel
Email : fabien.chenel@lagencenature.com
Tél. +33 (0)6 72 95 25 12

Charlotte Dumas, chargée de projet
Email : dumascharlotte@hotmail.com
Tél. +33 (0)6 09 85 63 31

Les nouveaux posters apicoles et pédagogiques – New educationnal posters available soon in english

L’apiculture – Beekeeping

La pollinisation – Pollination

La reine – The Queen

La colonie – The colony
Les castres – The Castres

« Pour un monde plus doux », une exposition de 46 tirages 1 x 1,5 m au Palais des Nations à l’ONU à Genève.

Du 11 au 20 septembre 2013, j’expose une partie de mon travail sur l’apiculture dans le monde au siège de l’ONU à Genève dans la magnifique passerelle vitrée de 66 m entre la bibliothèque et le centre de conférence.