Vive le savon de Marseille !!!

Je voulais juste retransmettre une info de plus pour ceux qui ne boycotte pas déjà tous les savons qui sentent plus chimique que les détergents qui lavent plus blanc que blanc.

Bref, pour tous ceux qui croient encore les vendeurs de la recette miracle…Et dans toutes les sphères de la vie. Hi hi hi Il faut bien rire…

Micropolluants : une bombe à retardement à l’échelle planétaire

[Lausanne, le 19 décembre 2011] Shampoings, gels douche, biberons, détergents, cosmétiques ou médicaments : les micropolluants envahissent notre quotidien. De plus en plus dénoncée par les médias, leur omniprésence est réelle mais les risques pour l’humain encore peu compris.

Rédigé par deux chercheurs suisses – Nathalie Chèvre et Suren Erkman, et publié aux Presses polytechniques et universitaires romandes dans la Collection Le savoir suisse, l’ouvrage« Alerte aux micropolluants » révèle pour la première fois l’étendue du problème et tire la sonnette d’alarme.

L’attention du public s’est récemment portée sur le scandale de la présence du bisphénol-A dans les composants des biberons et de la minimisation des risques liés. Une polémique emblématique de la question des micropolluants, cette substance étant loin d’être la seule à poser question : dioxines, pesticides ou encore nanoparticules sont détectés en nombre dans les produits de consommation courante, alors même que leurs effets à long terme sur le métabolisme humain demeurent incertains.

« La prise de conscience de la problématique des micropolluants est si récente que le grand public, les milieux politiques et même la communauté scientifique ne semblent pas encore réaliser l’ampleur des enjeux ! », s’étonnent les auteurs de l’ouvrage. L’impact potentiel de ce type de contamination dans l’environnement pose lui aussi question. La présence de pesticides et d’hormones dans l’eau potable est désormais avérée, et la communauté scientifique s’accorde à dire qu’il importe d’évaluer non seulement les risques liés à chaque substance, mais aussi aux effets combinés de leurs mélanges.

Une situation préoccupante

Les secteurs concernés par le problème sont innombrables: pesticides et agriculture, hormones et épuration de l’eau, additifs et alimentation, etc. Les conséquences toxiques ou génétiques de cette contamination planétaire préoccupent : cancer, asthme, obésité ou baisse de la fertilité, autant de spectres planant sur le consommateur non averti.

Pour la première fois, un ouvrage en français propose une synthèse accessible de la question des micropolluants et résume l’ensemble de la problématique des substances chimiques dans l’environnement. Avec le but avoué pour ses deux auteurs, Nathalie Chèvre et Suren Erkman, d’une prise de conscience de l’étendue réelle du problème, des risques associés, mais aussi de gestes simples à mettre en oeuvre, tant pour se prémunir que pour éviter de devenir l’acteur bien involontaire de ce type de pollution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *