Notre nouveau livre « Le génie des Abeille » le 21 septembre en librairie

Interview d’Eric Tourneret

Dans le livre « Le génie des abeilles », j’ai cherché à mettre littéralement en lumière le monde des abeilles, leur intimité dans la ruche, la hardiesse de leurs burinages. L’idée était d’unir dans un ouvrage les dernières découvertes scientifiques, la beauté et la complexité du vivant pour mieux donner à s’émerveiller, à partager la magie du monde.

Les articles scientifiques qui sortent chaque semaine sur les abeilles sont souvent complexes mais, si l’on les juxtapose avec les connaissances de cet insecte emblématique, il apparaît peu à peu une nouvelle trame, riche, vivante qui offre une compréhension nouvelle aux mystères du vivant.

Ainsi, la danse des abeilles du Prix Nobel Karl von Frich à la lueur des recherches de Thomas Seeley sur la démocratie des abeilles lors de l’essaimage lié aux recherches sur la communication sonore et thermique dans l’essaim de Jurgen Tautz donne une vision complètement nouvelle de la division de cet organisme qu’est une colonie.

« Dans un essaim posé sur une branche, les éclaireuses partent à la recherche d’une habitation nouvelle. Le volume de chaque habitat possible est mesuré, son orientation mémorisée et s’ensuit un véritable débat ou les éclaireuses vantent par leurs danses les résultats de leur recherche. Peu à peu, après les contre-visites de vigueur, un consensus se dégage dans l’essaim. Soudain, les éclaireuses montent la température de leur corps et plongent dans la masse de l’essaim en poussant du son strident. Les ouvrières touchées par ces dernières élèvent également leur température corporelle et c’est tout l’essaim qui s’envole. Dans les airs, il prend rapidement une forme ovoïde et se déplace lentement. Les éclaireuses toujours à l’œuvre le parcourent à vive allure de la tête à la queue pour donner la direction à la masse volante vers le nouvel habitat. Sur le tronc d’arbre creux ou la ruche vide choisie d’autres éclaireuses ventilent le rappel toutes leurs glandes de nasanov ouvertes pour émettre un marquage olfactif et guider ainsi leurs sœurs vers leur nouvelle maison ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *