Fritz Haber, prix nobel et inventeur des pesticides et des gazs de combats…

Fritz Haber (Nobel de chimie 1918) doit sa gloire à la synthèse de l’ammoniac à partir de l’azote atmosphérique, ce qui permet de fabriquer des engrais, donc de juguler la faim dans le monde. (Ca n’a pas encore marché..) Mais cet homme est aussi l’initiateur de la guerre chimique et l’inventeur du funeste Zyklon B. (Cela a bien fonctionné).

DURBAN, un crime contre l’humanité ! Money is money

Durban, Afrique du Sud – Les décisions issues du sommet des Nations-Unies sur le climat à Durban – COP17 – constituent un crime contre l’humanité, selon Climate Justice Now ! coalition de mouvements sociaux et de la société civile. Ici en Afrique du Sud, qui a inspiré le monde entier par les luttes de libération menée par la majorité noire du pays, les nations les plus riches ont créé avec cynisme un nouveau régime d’apartheid climatique.

« Retarder toute action réelle après 2020 est un crime aux proportions mondiales », selon Nnimmo Bassey, président des Amis de la Terre International. « Une augmentation de 4°C de la température mondiale, permise par ce plan, est une condamnation à mort pour l’Afrique, les petits États insulaires, et les pauvres et les personnes vulnérables de l’ensemble de la planète. Ce sommet a amplifié l’apartheid climatique, les 1 % les plus riches de la planète ayant décidé qu’il était acceptable d’en sacrifier les 99 % ».

Selon Pablo Solon, ancien négociateur en chef de l’Etat plurinational de Bolivie, « il est faux d’affirmer qu’une deuxième période d’engagements du protocole de Kyoto a été adoptée à Durban. La décision actuelle a seulement été reportée à la prochaine COP, sans engagement de réduction d’émissions de la part des pays riches. Cela signifie que le protocole de Kyoto restera en vie jusqu’à ce qu’il soit remplacé par un nouvel accord encore plus faible ».

Les pollueurs de la planète ont bloqué toute réelle action et ont une fois de plus choisi de renflouer les banques et les investisseurs en décidant d’étendre les marchés du carbone pourtant en train de s’effondrer, ce qui comme toutes les activités des marchés financiers de nos jours permettent surtout d’enrichir quelques privilégiés.

« Ce que certains considèrent comme de l’inaction est en fait une démonstration de l’échec, palpable, de notre système économique actuel pour répondre aux crises économiques, sociales et environnementales » selon Janet Redman, de l’Institute for Policy Studies, basé à Washington. « Les banques qui ont provoqué la crise financière sont en train de faire d’importants profits en spéculant sur le futur de notre planète. Le secteur financier, acculé, cherche un moyen de s’en sortir à nouveau en développant de nouveaux produits pour soutenir un système défaillant ».

Bien que l’on parle d’une « feuille de route » proposée par l’Union Européenne, l’échec de Durban montre que c’est un cul-de-sac, une route pour nulle part. Les porte-paroles de Climate Justice Now ! appellent la communauté internationale à se rappeler qu’un véritable plan pour le climat, basé sur les besoins planétaires identifiés par les scientifiques et issu du mandat de mouvements populaires, a vu le jour lors du Sommet des Peuples sur le changement climatique et les droits de la Terre-Mère en Bolivie en 2010. L’accord des peuples de Cochabamba, porté devant les Nations-Unies, a été supprimé des textes de négociations, alors qu’il proposait un moyen juste et efficace pour avancer, ce qui est terriblement nécessaire.


SOYONS TOUS CANDIDATS AU CHANGEMENT

Campagne « Tous Candidats » from Mouvement Colibris on Vimeo.

Colibris lance une vaste campagne citoyenne en parallèle des élections présidentielles : « Tous candidats en 2012″.

Au-delà de toutes considérations politiques, économiques, partisanes, c’est aujourd’hui à la conscience de chacun d’entre nous que nous faisons appel, pour construire une société plus écologique et plus humaine.

Combien sommes-nous aujourd’hui à inventer, à construire, une société plus écologique et plus humaine ? Comment mettre en valeur les trésors créatifs que la société civile élabore tous les jours ? Comment agir ensemble ?

Alimentation, énergie, habitat et urbanisme, économie, éducation… chaque jour, par chacun de nos actes, nous participons à transformer le monde. La campagne « Tous candidats » permettra à chacun, au-delà de toutes considérations politiques, économiques et partisanes, de se déclarer candidat à l’action et de poser les fondements d’une société nouvelle.

Vous aussi, vous voulez être candidat ? Déclarez-vous sur : www.touscandidats2012.fr

POUR TOUTES CELLES ET TOUS CEUX QUI VOTE JAMAIS, BLANC ET QUI NE CE SENTENT PAS REPRÉSENTÉ PAR LES PROS DE L’IMMUNITÉ…
POUR LE COMPTE DU VOTE BLANC, SEUL REMPART DE LA VRAIE DÉMOCRATIE.

Monsieur le ministre de l’agriculture, avec 2,7 % d’agriculture bio en France, et ce qui se passe avec les pesticides systémique depuis 2004, vous êtes vraiment pas sérieux…

Juste un message reçu d’un apiculteur, un citoyen de base qui paye ses impôts et assume ses responsabilités sans immunités.

En février 2012, ils annuleront l’autorisation de 2011,
et en mars , le ministre de l’Agriculture redonnera une autorisation temporaire de trois mois pour les semis de maïs et le tour sera à nouveau joué !

et on vient nous bassiner avec  » l’abeille sentinelle de l’environnement, témoin de la biodiversité…. » et autres fariboles pour se donner bonne conscience,,
et on installe des ruches sur les toits des usines, des banques , dans les sites nucléaires et autres lieux toxiques pour pouvoir se donner une image écolo et communiquer sur le thème « voyez comme je suis propre, je protège les petites bêtes »
C’est triste à en pleurer quand on est apiculteur et qu’on voit mourir ses ruches sans en comprendre la raison
amitiés,
Lionel


Manifestation d’apiculteurs contre l’insecticide Cruiser à Paris, le 14 septembre 2011.AFP/JACQUES DEMARTHON

Le Conseil d’Etat a annulé lundi 3 octobre (2011) l’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour l’année 2010 du pesticide Cruiser 350.

Cette décision permet aux apiculteurs, qui accusent ce produit d’avoir tué leurs abeilles, de réclamer des indemnisations.

La plus haute juridiction administrative donne ainsi raison à la requête déposée début 2010 par l’Union nationale de l’apiculture française.
Il avait déjà annulé en février 2011 les AMM pour 2008 et 2009 du Cruiser, prédécesseur du Cruiser 350 également commercialisé par Syngenta Agro, après des requêtes similaires des associations d’apiculteurs.

« ABSENCE DE CONTRÔLE APPROPRIÉ »

Dans sa décision de lundi, le Conseil d’Etat rappelle que l’UNAF estimait « que la pratique, répétée par le ministre depuis 2008, consistant à accorder une autorisation d’une durée d’un an assortie de prescriptions destinées à s’assurer par des mesures de suivi de l’inocuité du produit, révèle l’absence de contrôle approprié. »

Le Conseil d’Etat juge l’autorisation pour une durée de un an illégale car ne répondant à aucune des hypothèses permettant de déroger à la règle de l’AMM de dix ans instaurée par le code rural

Coup de pouce pour la planète

Eric Tourneret parcourt le monde pour rendre hommage aux abeilles.
Vaste chantier !

20 000 espèces répertoriées sur la planète !
S’autorisant toutes les audaces pour capter de manière originale ses frêles modèles, ce photographe hors norme photographie la grâce insoupçonnée de ces insectes. Et ses audaces de composition, l’originalité de ses cadrages réveillent nos yeux. On reste bluffé par le travail de l’artiste !
Qui donc aurait pu imaginer une telle organisation chez les abeilles dans une telle débauche de couleurs ?
Eric Tourneret saisit leur taille fine, leur petite gueule saupoudrée de pollen et, d’un simple clic, immortalise leur appartement-galerie où semble régner un ordre, une organisation quasi militaire.
Eric Tourneret rend hommage à ses apiculteurs qu’ils vivent au Cameroun, en Inde, en France ou ailleurs, à ces hommes ou femmes qui bichonnent ces sentinelles de la biodiversité que l’industrie chimique ne cesse de décimer.

Frantz Vaillant, Rédacteur en Chef de Coup de pouce pour la planète.

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/Revoir-nos-emissions/Coup-de-pouce-pour-la-planete/Episodes/p-17894-Eric-Tourneret.htm

Hier, pendant la pub, j’ai été horrifié par celle de Quick qui déclare être au top des contrôles qualités.

Alors, les industries empoisonnent le peuple en toute immunité… d’ailleurs je n’ai toujours eu un problème avec cette histoire d’immunité. Une femme, cinq enfants vivant en HLM est poursuivit pour chèque en bois pour 100 € et monsieur Truc, Député, Maire, Sénateur…et au conseil d’administration de Chimies et Co…élu avec une participation de moins de 50 % de la population au scrutin… universel…que de grands mots… lui député européen ne sera pas poursuivit pour quelques dizaines de milliers d’euros ou plus. Génial, je pense que je me suis trompé de métier, je me lance dans la politique…

Autrement, vachement plus marrant…LA tarte au cancer que l’on retrouve dans tous les bons super-marchers moins chers que chers…et hypers qui te vendent du BIO plus chers que chers mais surtout de très mauvaise qualité.

Voici, la liste des produits chimiques utilisés pour la fabrication d’une tarte aux cerises de supermarché, depuis le champ de blé jusqu’à  l’usine agroalimentaire.

Histoire de la Pâte...Pour obtenir la farine, les grains de blé ont été enrobés d’un fongicide avant semis. Pendant sa culture, le blé a reçu de 2 à 6 traitements de pesticides selon les années, 1traitement aux hormones pour raccourcir les tiges afin d’éviter la verse et 1 dose importante d’engrais: 240 kg d’azote, 100 kg de phosphore et 100 kg de potassium à l’hectare, tout de même !

Le blé moissonné, dans le silo, après récolte, les grains sont fumigés au tétrachlorure de carbone et au bisulfide de carbone, puis arrosés au chlopyriphosméthyl.

Pour la mouture, la farine reçoit du chlorure de nitrosyl, puis de l’acide ascorbique, de la farine de fève, du gluten et de l’amylase.

Ensuite, il faut faire lever la pâte. La poudre levante est traitée au silicate de calcium et l’amidon est blanchi au permanganate de potassium. Pas de pâte sans corps gras. Ceux-ci reçoivent un antioxydant (pour éviter le rancissement) comme l’hydroxytoluène de butyl et un émulsifiant type lécithine.

Histoire de la Crème…

La crème sur laquelle vont reposer les cerises se fait avec des oeufs, du lait, et même de l’huile.

LES OEUFS proviennent d’un élevage industriel où les poules sont nourries avec des granulés contenant des :

- antioxydants (E300 à E311),

-arômes,

- émulsifiants: alginate de calcium,

- conservateurs : acide formique,

- colorants : capsanthéine,

- agents liants: lignosulfate

- et enfin des appétants : glutamate de sodium, pour qu’elles puissent avaler tout ça.

Elles reçoivent aussi des antibiotiques, bien entendu, et surtout des anticoccidiens. Les oeufs, avant séchage, reçoivent des émulsifiants, des agents actifs de surface comme l’acide cholique et une enzyme pour retirer le sucre du blanc.

LE LAIT provient d’un élevage industriel où les vaches reçoivent une alimentation riche en produits chimiques :

- antibiotiques : flavophospholipol (F712) ou monensin-sodium (F714)

- antioxydants : ascorbate de sodium (F301), alphatocophérol de synthèse (F307), buthyl-hydrox-toluène (F321) ou éthoxyquine (E324),

- émulsifiants : alginate de propylène-glycol (F405) ou polyéthylène glycol (F496),

- conservateurs : acide acétique, acide tartrique (E334), acide propionique (F280) et ses dérivés (F281 à E284),

- composés azotés chimiques : urée (F801) ou diurédo-isobutane (F803),

- agents liants : stéarate de sodium,

- colorants : F131 ou F142

- et enfin des appétants pour que les vaches puissent manger tout ça, comme le glutamate de sodium.

LES HUILES quant à elles, ont été :

- extraites par des solvants comme l’acétone,

- puis raffinées par action de l’acide sulfurique,

- puis lavées à chaud,

- neutralisées à la lessive de soude,

- décolorées au bioxyde de chlore ou au bichromate de potassium

- et désodorisées à 160°C avec du chlorure de zinc.

- Enfin, elles ont été recolorées à la curcumine.

La crème de la tarte, une fois fabriquée, reçoit des arômes et des stabilisants comme l’acide alginique (E400).

Histoire des CERISES :

(complété d’après des éléments de « Aromatéerapie » Jean Valnet 1990, Maloine)

Les cerisiers ont reçu pendant la saison entre 10 et 40 traitements de pesticides selon les années.

Les cerises sont :

- décolorées à l’anhydride sulfureux

et recolorées de façon uniforme à l’acide carminique ou à l’érythrosine.

- Elles sont plongées dans une saumure contenant du sulfate d’aluminium

- et à la sortie, reçoivent un conservateur comme le sorbate de potassium (E202).

Elles sont enfin enduites d’un sucre qui provient de betteraves qui, comme les blés, ont reçu leur bonne dose d’engrais et de pesticides. Ce sucre est extrait par :

- défécation à la chaux et à l’anhydride sulfureux,

- puis décoloré au sulfoxylate de sodium,

- puis raffiné au norite et à l’alcool isopropylique.

- Il est enfin azuré au bleu anthraquinonique.

Par ces traitements, les cerises ayant donc perdu tout leur goût, il est nécessaire d’ajouter un parfum artificiel alimentaire. Ce parfum est une recréation synthetique du goût et de l’odeur à partir d’éléments artificiels issus de la chimie du pétrole aux prix de revient extrêmement faibles- par économie d’échelle – en comparaison du parfum naturel de fruit.

L’exemple développé est ici la cerise, mais de tels composés servent à recréer aussi bien des parfums artificiels de fraise, d’ananas, de framboise, de miel, de caramel, de muguet.. etc.

Le PARFUM ARTIFICIEL de cerise se compose donc des molécules synthetiques (donc à lastéréochimie inversée) suivantes :

- acétate d’ethyle

- acéthyl méthylcarbinol

- butyrate d’isoamyle

- caproate d’ethyle

- caprylate d’isoamyle

- caprate d’ethyle

-butyrate de terpenyle

- geraniol

- butyrate de geranyl – acetylacetate d’ethyle

- heptanoate d’ethyle

- aldéhyde benzoique

- aldéhyde p-toluique

- vanilline

- essence artificielle d’amande amère SAP

- essence artificielle de girofle Bourbon

- essence artificielle de cannelle Ceylan

- essence de lie de vin .

 

Ce texte, consacré à « la tarte aux cerises de supermarché » a été rédigé par Claude Bourguignon, un ingénieur agronome qui travailla à l’INRA, avant de quitter l’honorable maison pour cause de désaccord. Spécialiste de la microbiologie des sols, c’est lui qui démontra, pour la première fois, que les sols cultivés à grand renfort d’engrais chimiques et de pesticides, étaient biologiquement … morts. Tout ce qui fait la vie, et donc la qualité des terres, à savoir les populations microbiennes et fongiques, est détruit par les produits chimiques, conduisant à une perte des nutriments et à l’érosion des sols.

Membre de la Société américaine de microbiologie – en France , il n’ y a plus aucune chaire de microbiologie des sols, y compris à l’INRA! – Claude Bourguignon a créé avec sa femme le Laboratoire d’analyse microbiologique des sols, qui intervient dans de nombreux pays, pour aider les agriculteurs à retrouver la fertilité de leurs sols.

Bon appétit!

PS : J’avais vraiment envie de le faire…Tout cela pour que Nicolas Hulot ne passe aucune alliance avec les deux partis. C’est juste une histoire de confiance. N’est pas peur Nicolas, c’est eux qui ont besoin de légitimité… L’urgence environnementale, c’est aujourd’hui.

Autrement, dernière histoire marrante…d’un ami amérindien. « Aujourd’hui la question est simple. Une tempête arrive et il y a seulement deux attitudes. La première, c’est faire face et regarder réellement. La seconde, c’est faire l’autruche mais tu aura quand même les fesses à l’extérieur quand l’ouragan arrivera… »


Autrement pour en savoir plus sur Claude BOURGUIGNON

Alerte !!! La Terre est malade !!!! par vertgrom666