Petition to save the beekeeping and the consumers safety against the GMO’s lobby in English, French and Italian languages.

The inapplicable coexistence of GMO’s and beekeeping is now confirmed by justice
From the arrival of the first GMO crops in Europe few years ago, beekeepers never stopped warning the public decision-makers it is absurd to pretend those crops could coexist with beekeeping. Under the influence of the GMO and seeds lobby, the European Commission as well as the national authorities remained death about this this claim and evidence.
A German beekeeper demonstrated his honey was contaminated by some MON810 GMO corn pollen and lead his case to court. September 6, 2011, the European Court of Justice (ECJ) declared such honey could not go on the market.
Our decision-makers cannot pretend anymore ignoring this evidence : the GMO crops authorization in field would be devastating for beekeeping products (honey, pollen, propolis) and the honeybees as a whole.
http://www.ogm-abeille.org/?lang=en

Fritz Haber, prix nobel et inventeur des pesticides et des gazs de combats…

Fritz Haber (Nobel de chimie 1918) doit sa gloire à la synthèse de l’ammoniac à partir de l’azote atmosphérique, ce qui permet de fabriquer des engrais, donc de juguler la faim dans le monde. (Ca n’a pas encore marché..) Mais cet homme est aussi l’initiateur de la guerre chimique et l’inventeur du funeste Zyklon B. (Cela a bien fonctionné).

Les Nouveaux maîtres du monde et ceux qui leur résistent de Jean Ziegler

Juste un livre qui permet d’avoir les idées claires

Aujourd’hui dans le monde, toutes les sept secondes, un enfant de moins de 10 ans meurt de faim. Le plus souvent victime d’un impératif et d’un seul, celui des maîtres du monde : le profit sans borne.
Ces nouveaux maîtres du monde, ce sont les seigneurs du capital financier mondialisé. Qui sont-ils et d’où tirent-ils leur pouvoir ? Comment les combattre ?
Au cœur du marché globalisé, le prédateur. Banquier, haut responsable de société transnationale, opérateur du commerce mondial : il accumule l’argent, détruit l’Etat, dévaste la nature et les êtres humains.


Ce livre révèle son visage, analyse son discours, dénonce ses méthodes. Des mercenaires dévoués servent l’ordre des prédateurs au sein de l’Organisation mondiale du commerce, de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international. Ce livre suit à la trace les satrapes de ces institutions au-dessus de tout soupçon, démonte l’idéologie qui les inspire et jette une lumière crue sur le rôle joué en coulisses par l’empire américain. Mais un peu partout dans le monde, la résistance s’organise au sein de l’extraordinaire front qui fédère tant de refus locaux porteurs d’espérance. C’est la nouvelle société civile planétaire, dont Jean Ziegler montre ici la richesse, la diversité et la détermination. La puissance de ce livre engagé ne doit pas surprendre : les gens dont il brosse le portrait, Jean Ziegler les a bien souvent croisés ; les institutions qu’il critique, il les connaît de l’intérieur. Tous ces mouvements de résistance, il les fréquente et les estime. Et puis il a l’urgence.

L’auteur vu par l’éditeur
JEAN ZIEGLER est professeur de sociologie à l’université de Genève et conseiller national (député) au Parlement de la Confédération. Il est rapporteur spécial des Nations Unies pour le droit à l’alimentation. Il a notamment publié La Suisse lave plus blanc, Le Bonheur d’être suisse, La Suisse l’or et les morts, et Les Seigneurs du crime. –Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

L’affaire de Verteuil d’Agenais, (enfouissement de semences) mettant en cause un agriculteur et la société Syngenta, sera jugée le 28 Mars prochain. 28.03.2012, à 13H30, Palais de Justice de Paris, 4, boulevard du Palais.

Juste le texte censuré par mon éditeur lors de la publication du Peuple des abeilles:

Ancien militaire, Maurice Coudoin est devenu apiculteur par passion. Il n’a rien d’un écologiste soixante-huitard. Pourtant lorsqu’en juin 2002, lorsqu’un voisin lui glisse à l’oreille qu’un agriculteur de sa commune du Lot et Garonne déconditionne et enfouit des semences traitées en quantité considérable sur ses terres, il cherche a en savoir plus. Après une inspection sur les terrains concernés où il découvre plus de grains de maïs en décomposition que de terre sur vingt centimètre de profondeur, il écrit au Préfet et dépose une plainte à la Gendarmerie. Le 10 août de la même année, Maurice Coudoin est averti que des camions de semences enrobées viennent d’être livrés.

Sur les lieux, le constat est effarant. Près de vingt tonnes de semences non vendues dont plusieurs palettes de sacs marqués Gaucho sont ouverts à mains nues sans aucune protection par l’équipe de l’agriculteur. L’inspecteur de la D.R.I.R.E. constate, prélève des échantillons de terre pour analyse. La conclusion est irréfutable, l’épandage certain, les résultats alarmants par l’importance des taux de résidus toxiques. D’autres analyses sont demandées concernant le lac d’irrigation qui se trouve à 500 mètres de l’église et qui jouxte des terres utilisées par ce même agriculteur trois années auparavant. Là aussi, l’eau contient de l’Imidachlopride, la substance active de cet insecticide. L’affaire aboutit après un an à Paris où le Juge d’instruction en charge du dossier se rend compte qu’il existe un vide juridique sur l’enfouissement des semences traitées aux insecticides, et aux fongicides. Ainsi, les semences enrobées non vendues, soit près de 13 000 tonnes par an, sont détruites par les fabricants sans que le législateur se soit enquis des procédures.

L’affaire Coudoin rejoint les chiffres alarmants publiés par l’institut Français de l’environnement sur la pollution de l’eau par les pesticides. Aujourd’hui en France 96 % des cours d’eau et 61 % des eaux souterraines contiennent des résidus de pesticide. Le texte adopté par les députés pour le projet de loi sur l’eau prévoit une contribution à la hauteur de 4% de l’agriculture, de 14 % pour les industries et de 82% pour les ménages. Ce projet de loi ne prend pas en compte les problèmes réels de pollutions de la nappe phréatique mais là encore, elle fait peser sur les seuls consommateurs les coûts de la dépollution des eaux.

Orkney Islands, Beekeepers from the extreme

Karen Scott from the Centre of Rural Economy of the University of Newcastle give a interview on her work in Orkney.
In Orkney islands, beekeeping is alway extreme due to the climate. Without trees, covered by moors and subject to violent winds, the bees have been introduce here by men and can not survive without them. Varroa free, sanctuary of the european Apis Mellofera mellifera, commonly called black been, the Orkney Islands are today a reference in England. The Orkney Beekeepers Association try to protect the islands from the introduction of varroa mite and from the importation of hybrids bees.

Nicolas Géant, l’apiculteur des toits de Paris

Dans ce film, l’apiculteur des toits de Paris, Nicolas Géant visite ses ruches de la tour EDF à la Défense, puis à la Financière de l’Echiquier près de l’Arc de Triomphe pour finir sur le toit du restaurant La Tour d’Argent. En plein coeur de Paris, les images d’Eric Tourneret, le photographe des abeilles nous font voyager dans la ruche, sur les ruchers urbains de Nicolas l’apiculteur et sur les toits de Paris. Du Grand Palais au siège social de Louis Vuitton au Pont Neuf, Nicolas nous raconte sa passion des abeilles et son changement de vie. Images et vidéos réalisées en HD avec le Canon 5D mark 2.
Interviews, images, montage : Eric Tourneret.

Coup de pouce pour la planète

Eric Tourneret parcourt le monde pour rendre hommage aux abeilles.
Vaste chantier !

20 000 espèces répertoriées sur la planète !
S’autorisant toutes les audaces pour capter de manière originale ses frêles modèles, ce photographe hors norme photographie la grâce insoupçonnée de ces insectes. Et ses audaces de composition, l’originalité de ses cadrages réveillent nos yeux. On reste bluffé par le travail de l’artiste !
Qui donc aurait pu imaginer une telle organisation chez les abeilles dans une telle débauche de couleurs ?
Eric Tourneret saisit leur taille fine, leur petite gueule saupoudrée de pollen et, d’un simple clic, immortalise leur appartement-galerie où semble régner un ordre, une organisation quasi militaire.
Eric Tourneret rend hommage à ses apiculteurs qu’ils vivent au Cameroun, en Inde, en France ou ailleurs, à ces hommes ou femmes qui bichonnent ces sentinelles de la biodiversité que l’industrie chimique ne cesse de décimer.

Frantz Vaillant, Rédacteur en Chef de Coup de pouce pour la planète.

http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/Revoir-nos-emissions/Coup-de-pouce-pour-la-planete/Episodes/p-17894-Eric-Tourneret.htm

The amazing stingless bees of the Amazon

The amazing stingless bees of the Amazon from Eric Tourneret on Vimeo.

Amazonian stingless bees, which include many species that play an important role as pollinators and are quite diverse in the Amazon. In Belem, Dr. Giorgio Vertutieri study these bees for the Embrapa.

Welcome to my blog

French Photojournalist I’m the ultimate bee photographer. My camera captured the life and traditions of beekeeping, honey hunting and everything else in a and around the beehive. I do mazing visual adventures around a globe full of bees.

HONEY OF THE UNTOUCHABLES from Eric Tourneret on Vimeo.