Notre nouveau livre « Le génie des Abeille » le 21 septembre en librairie

Interview d’Eric Tourneret

Dans le livre « Le génie des abeilles », j’ai cherché à mettre littéralement en lumière le monde des abeilles, leur intimité dans la ruche, la hardiesse de leurs burinages. L’idée était d’unir dans un ouvrage les dernières découvertes scientifiques, la beauté et la complexité du vivant pour mieux donner à s’émerveiller, à partager la magie du monde.

Les articles scientifiques qui sortent chaque semaine sur les abeilles sont souvent complexes mais, si l’on les juxtapose avec les connaissances de cet insecte emblématique, il apparaît peu à peu une nouvelle trame, riche, vivante qui offre une compréhension nouvelle aux mystères du vivant.

Ainsi, la danse des abeilles du Prix Nobel Karl von Frich à la lueur des recherches de Thomas Seeley sur la démocratie des abeilles lors de l’essaimage lié aux recherches sur la communication sonore et thermique dans l’essaim de Jurgen Tautz donne une vision complètement nouvelle de la division de cet organisme qu’est une colonie.

« Dans un essaim posé sur une branche, les éclaireuses partent à la recherche d’une habitation nouvelle. Le volume de chaque habitat possible est mesuré, son orientation mémorisée et s’ensuit un véritable débat ou les éclaireuses vantent par leurs danses les résultats de leur recherche. Peu à peu, après les contre-visites de vigueur, un consensus se dégage dans l’essaim. Soudain, les éclaireuses montent la température de leur corps et plongent dans la masse de l’essaim en poussant du son strident. Les ouvrières touchées par ces dernières élèvent également leur température corporelle et c’est tout l’essaim qui s’envole. Dans les airs, il prend rapidement une forme ovoïde et se déplace lentement. Les éclaireuses toujours à l’œuvre le parcourent à vive allure de la tête à la queue pour donner la direction à la masse volante vers le nouvel habitat. Sur le tronc d’arbre creux ou la ruche vide choisie d’autres éclaireuses ventilent le rappel toutes leurs glandes de nasanov ouvertes pour émettre un marquage olfactif et guider ainsi leurs sœurs vers leur nouvelle maison ».

« LES ROUTES DU MIEL » Exposition sur les grilles du Jardin du Luxembourg

L’EXPOSITION POUR LES ABEILLES
du 19 septembre 2015 au 19 janvier 2016
« Montrer à travers l’apiculture traditionnelle ce que furent la diversité et le dynamisme des civilisations agricoles européennes disparues avec la Première Guerre mondiale.
Découvrir l’apiculture moderne, contemporaine qui autour du monde est victime des rapports des hommes à l’agriculture et à la nature.

Composée de 80 photos exceptionnelles, l’exposition « Les routes du miel » d’Éric Tourneret prendra place pendant 4 mois au cœur de Paris sur les grilles du jardin du Luxembourg.
À partir de l’automne 2015 pendant la conférence climat PARIS 2015- COP 21

1 000 000 de visiteurs sur 4 mois, relation presse, synergie éditions, Radios, TV

Rendez-vous des Parisiens, le jardin du Luxembourg est une oasis de nature au cœur de Paris et attire les visiteurs du monde entier.
L’exposition débutera pour les journées du patrimoine et bénéficiera de l’influence touristique des fêtes de fin d’année.

PARTENARIATS ET COMMUNICATIONS

L’ Agence Nature
Fabien Chenel
Email : fabien.chenel@lagencenature.com
Tél. +33 (0)6 72 95 25 12

Charlotte Dumas, chargée de projet
Email : dumascharlotte@hotmail.com
Tél. +33 (0)6 09 85 63 31

Les nouveaux posters apicoles et pédagogiques – New educationnal posters available soon in english

L’apiculture – Beekeeping

La pollinisation – Pollination

La reine – The Queen

La colonie – The colony
Les castres – The Castres

« Pour un monde plus doux », une exposition de 46 tirages 1 x 1,5 m au Palais des Nations à l’ONU à Genève.

Du 11 au 20 septembre 2013, j’expose une partie de mon travail sur l’apiculture dans le monde au siège de l’ONU à Genève dans la magnifique passerelle vitrée de 66 m entre la bibliothèque et le centre de conférence.

La ruche pédagogique en images

Les tirages sont de très grandes qualités et sont imprimé sur de l’adhésif ( donc plastifié, ne craignant ni les traces de doigts, ni l’eau). Ils sont collé sur du PVC en recto/verso et installé dans des cadres Dadants ou warré.

Et la ruche

Une vidéo sur la plus grande fête du miel au monde en Chine

Abeilles du monde, un diaporama original en français, anglais, russe et japonais…


Depuis 2004, je témoigne des liens tissés entre les abeilles et les hommes sur les cinq continents.
Mes reportages montrent la diversité et l’enracinement de l’apiculture dans toutes les civilisations du monde. Ces histoires humaines parlent de cultures et de techniques qui risquent de disparaître avec la mondialisation.
Le projet « Abeilles du Monde » met aussi en perspective l’active prédation de l’homme sur le milieu naturel.
Photographe engagé, je cherche à montrer que la disparition des espèces n’est pas une fatalité, mais une question de priorités et de valeurs.
C’est pourquoi je suis heureux du partenariat autour du projet “Abeilles du Monde” avec la Fondation Melvita avec qui nous partageons le même engagement en faveur des abeilles, de l’agriculture biologique et de la préservation des milieux naturels.
Eric Tourneret

Since 2004, I have been bearing witness to the bonds that have been woven between bees and humans on five continents.
My features show the diversity and deep-rootedness of beekeeping in all civilizations in the world. These human stories speak of cultures and techniques that are in danger of disappearing with globalization.
As a committed photographer, I seek to show that the disappearance of the species is not something inevitable, but simply a question of priorities and values.
That’s why I am happy about this partnership with the Melvita Foundation, which shares with me the same commitment to bees, organic farming and the preservation of natural environments.
Eric Tourneret

As cave paintings from the Neolithic era or those found in the Cave of the Spider can show, humankind and the bee have a close alliance.
Nomad-gatherers, bee shepherds or settled beekeepers, they keep alive, over the entire surface of the globe, a mysterious fraternity in which symbols, legends and mutual benefits merrily coexist.
The rampant standardization of the world works at destroying this fascinating ethno-diversity.
With courage and tenacity, Eric Tourneret – the talented “bee photographer” – aims to testify to these threatened centuries-old traditions and at the same time make known the fortunate initiatives that are reintroducing the “daughters of the sun” into the heart of the cities.
Through its commitment, the MELVITA Foundation has made it its mission to stand by this beautiful project of a lifetime…
Bernard CHEVILLIAT
Melvita Founder

https://vimeo.com/37049704
世界の蜂 エリック トゥルヌレ
https://vimeo.com/37030235
Фонд Melvita представляет проект «Пчелы мира». Эрик Турнере